image header

J’abandonne une partie de moi que j’adapte

Théâtre National Wallonie-Bruxelles - Justine Lequette

justine lequette j abandonne une partie de moi © hubert amiel
La question irréductible du bonheur

Lors de la première partie de “J’abandonne une partie de moi…”, quatre jeunes comédiens interprètent des scènes d’un documentaire de 1960 de Jean Rouch et Edgar Morin, “Chronique d’un été”, où l’on s’interroge sur le bonheur et la place du travail dans nos vies. Le ton et le phrasé désuets, le vin rouge et les cigarettes, le look et le mobilier nous plongent dans la nostalgie d’un monde un peu oublié, où l’on sent poindre mai 1968. Puis, on glisse jusqu’à notre époque en se posant les mêmes questions. La succession des deux regards montre les changements socio-économiques survenus en 50 ans. Que nous reste-t-il aujourd’hui, comment réinventer nos vies ? Une dernière partie nous montre les quatre comédiens qui se dénudent peu à peu. Dépouillés, un peu perdus, laissant un monde dans lequel ils semblent ne plus se reconnaître, ils s’en vont unis et solidaires chercher une réponse ailleurs, pour recommencer, autrement… Une pièce stimulante, bouillonnante, joyeuse, qui met nos pensées en mouvement ! Notre coup de cœur au festival d’Avignon, puis Prix du public au Festival Impatience 2018.

Projet issu de Solo Carte Blanche de l’ESACT. Production Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles. Coproduction Group Nabla. Avec le soutien de l’ESACT, La Chaufferie-Acte1, Festival de Liège, Eubelius. Remerciements Nathanael Harcq, Annah Schaeffer, Astrid Akay et Jo De Leuw

Théâtre

Mar 17 mars 2020
20h30
Théâtre municipal
Durée1h10
16€ / 13€ / 10€ / 5€
Placement libre
Tout public à partir de 16 ans

Justine Lequette : mise en scène
Ferdinand Despy : aide à la mise en scène
Rémi Faure, Benjamin Lichou, Jules Puibaraud, Léa Romagny : écriture collective

> BE